Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le temps de la découverte...

Publié le par Jean-francois Lambolez


Nos derniers ateliers théâtre ont portés sur la découverte des textes que nous allons travailler tout au long de cette saison 2017/2018 en y intégrant des poésies, des chants et des sketchs basés sur les animaux. Toute la Troupe est motivée pour participer et trouver des éléments qui formeront un ensemble cohérent porteur de sens que notre Coach Anne souhaite mettre en scène.

A suivre sur Youtube :
Travail sur le renard devant le corbeau

->      Le Renard !    
Lecture du Goéland de Jean-Michel Ribes
->      Le Goéland     


Les prochains essais porteront sur : 
- "Le chat, la belette et le petit lapin" de Jean de la Fontaine.
- "L'albatros" de Beaudelaire
- "Ils en bavent au château" d'Anne Dibko 
- "La chanson des escargots qui vont à l'enterrement" de Jacques Prévert

Nous attendons Marion qui nous inspire et nous entraîne dans cette grande aventure qu'est "Antigone" de Jean Anouilh. 
Résumé de la pièce en 1 acte :
Antigone est la fille d'Œdipe et de Jocaste, souverains de Thèbes. Après le suicide de Jocaste et l'exil d'Œdipe, les deux frères d'Antigone, Étéocleet Polynice se sont entre-tués pour le trône de Thèbes. Créon, frère de Jocaste est – à ce titre – le nouveau roi et a décidé de n'offrir de sépulture qu'à Étéocle et non à Polynice, qualifié de voyou et de traître. Il avertit par un édit que quiconque osera enterrer le corps du renégat sera puni de mort. Personne n'ose braver l'interdit et le cadavre de Polynice est abandonné au soleil et aux charognards.

Seule Antigone refuse cette situation. Malgré l'interdiction de son oncle, elle se rend plusieurs fois auprès du corps de son frère et tente de le recouvrir avec de la terre. Ismène, sa sœur, ne veut pas l'accompagner car elle a peur de Créon et de la mort.

Antigone est prise sur le fait par les gardes du roi. Créon est obligé d'appliquer la sentence de mort à Antigone. Après un long débat avec son oncle sur le but de l'existence, celle-ci est condamnée à être enterrée vivante. Mais au moment où le tombeau va être scellé, Créon apprend que son fils, Hémon, fiancé d'Antigone, s'est laissé enfermer auprès de celle qu'il aime. Lorsque l'on rouvre le tombeau, Antigone s'est pendue avec sa ceinture et Hémon, crachant au visage de son père, s'ouvre le ventre avec son épée. Désespérée par la disparition du fils qu'elle adorait, Eurydice, la femme de Créon, se tranche la gorge.

Partager cet article

Repost0